(vide) (vide) (vide)
 
Logo The Web France Photo des cinq membres du groupe
Fan-Club officiel francophone de Marillion
 
 


9 chroniques pour ce disque - Note moyenne : 9,2/10
Trier par    [ date ↓ ]   [ auteur ]   [ note ]


Par bugs, le 27/03/2013 à 17:16. Note : 10/10

C'est l'album à ne pas manquer, à écouter d'une traite sans intérruption. Il n'y a rien à jeter dans cet album. Tous les petits défauts qui pouvaient apparaitre ca et là sur les deux premiers opus sont balayés. D'abord le son est excellent, ensuite chaque morceau s'intègre dans un ensemble cohérent (certains thèmes réapparaissent dans différentes chansons avec des petites variations).

L'histoire en elle même est très personelle (basée sur les souvenirs d'enfance de Fish) mais racontée de façon très abordable et sensible.

La face 1 est introduite par le planant "Pseudo Silk Kimono" qui captive l'attention tout en douceur suivi par "Kayleigh" et son superbe solo au milieu. (passage fréquents à la radio à l'époque - si si c'est possible) S'enchaine ensuite "Lavender" une très douce ballade qui démarre sur un intro magique de Mark Kelly et qui se fonde dans "Blind Curve" premier 'vrai' morceaux progressif de l'album ou les musiciens s'en donnent à coeur joie à tour de rôle, le morceaux rappelle par moment les thème de "lavender", le tout se termine avec un "Heart Of Lothian" fabuleux.
La seconde face démarre plus bizarrement avec un duo "Waterhole / Lords Of Backstage" un peu déroutants et très energiques qui sont suivis de "Blind Curve" et ses lents tempos très puissants.
"Childhood's End" et "White Father" viennent cloturer l'album avec des ryhtmes un peu plus soutenus et des chorus très facile à retenir (tiens voila deux autres morceaux qui auraient pu sortir en single à l'époque)

En résumé, un chef d'oeuvre, mon album préférré toute périodes confondues.



Par KIKISAR, le 03/03/2013 à 21:14. Note : 10/10

Voilà, je me lance : la perfection musicale est de ce monde et j'ai eu la chance de la rencontrer. Elle s'appelle Misplaced Childhood. La perfection ? Non, pas tout à fait, et un 9,9 aurait été préférable, pour une raison simple : écrit à l'heure du vinyle, cet opus se trouve coupé en deux par le changement de face...
Pour le reste, tout est sublime. Du Kimono du début, qui est juste assez intriguant pour donner envie d'aller voir plus loi et de rencontrer Kayleigh dans un champ de lavande. (Merci au passage, merci les amis de m'y avoir ramené lors de votre concert lyonnais de janvier 2013). Et la (Bitter...) Suite ? Un cœur qui bat à tout rompre, généreux (mais oui !) comme celui d'un écossais !
Longtemps j'ai pensé qu'on tenait là la plus belle face de tous les albums du monde. Mais à bien réfléchir, la magie est en face B. Parce qu'après avoir écouté les cassettes pendant des milliers de fois ("cassette", parce que j'ai commencé Marillion avant d'avoir un lecteur CD, et "les", parce que j'en ai usés plusieurs, dont je n'arrivais d'ailleurs plus à lire les caractères, mes doigts ayant effacé les mentions à force de manipulation), après l'avoir écouté tant de fois disais-je, comment expliquer autrement que par un sort qui m'a été jeté, que je sois toujours capable de croire, vers la fin de Blind Curve (aveuglé que je suis, mais pas sourd) que c'est la fin, que c'est trop beau pour ne pas être la fin. Fétu de paille au milieu du tourbillon du concept album, je suis transporté dans un feu d'artifice dont le bouquet final a lieu deux fois. Et j'ai toujours du mal à m'y faire. Aujourd'hui, après des années et des années de féérie, l'enfance est misplaced chez moi aussi, et je me force à me dire (con que je suis) qu'il reste deux morceaux quand j'en suis à ce stade, mais parfois, j'arrive encore à ne pas me croire.
Merci les magiciens. Merci. Et bravo.




Par Vince51, le 06/10/2012 à 21:11. Note : 9/10

Sans doute le plus bel album de Marillion. Tout s'enchaine à merveille avec poésie et entrain.



Par ASG, le 25/09/2012 à 20:08. Note : 9/10

Allez, je vais faire comme la majorité et dire au combien ce concept-album est une réussite artistique à tout point de vue, l'artwork intérieur/extérieur, les paroles, la musique bien entendu. Petite préférence en ce qui me concerne pour la face A, jusqu'à Heart of Lothian. Tout s'enchaîne parfaitement. Face B, j'aime beaucoup la suite Blind Curve, et j'aimerais bien qu'elle soit à nouveau dans un de leur set live 30 après...



Par Mr a, le 22/09/2011 à 13:44. Note : 10/10

LE chef d'oeuvre époque Fish; rien à jeter et en live c'est encore plus énorme.
Qualité de la production, fluidité de la musique, impact des titres et 1er vrai "tube" avec "kayleigh": on en redemande sans jamais s'en lasser(en tout cas pour moi).



Par fishillion, le 24/09/2010 à 10:32. Note : 10/10

album qui les propulse au numero 1 des classement tout simplement magnifique.



Par TiCi, le 09/06/2010 à 11:55. Note : 8/10

THE album époque Fish. Un album concept étonnant et bourré de pépites, à commencer par le célèbre "Kayleigh".
Maintenant, relativisons. La première face est excellente et accessible (une succession de tubes, quasiment), la seconde l'est déjà moins, et me paraît plus laborieuse.
Enfin au final, certainement l'album pour découvrir le Marillion d'origine et son leader écossais.



Par chtimarillion, le 31/05/2010 à 11:17. Note : 9/10

l'album qui m'a fait decouvrir marillion et rien que pour ça,ça frole le 10! tout comme le suivant,rien à jeter,c'est un enchantement de bout en bout



Par chatperdu, le 26/02/2010 à 23:12. Note : 8/10

excellent album-concept, puissant, poignant, homogène qui m'a définitivement rendu accroc à Marillion....la trilogie "pseudo silk kimono/kayleigh/lavender" fait partie du summum de l'ère du "poisson".....un album essentiel!







Paperlies Version 3.0 © 2004 - 2017 The Web France
461327 visiteurs - 26 visiteurs sur le site - 1 visiteur sur cette page.
Retour en haut de la page
 
  (vide)