(vide) (vide) (vide)
 
Logo The Web France Photo des cinq membres du groupe
Fan-Club officiel francophone de Marillion
 
 


10 chroniques pour ce disque - Note moyenne : 8/10
Trier par    [ date ↓ ]   [ auteur ]   [ note ]


Par Vince51, le 07/10/2012 à 09:55. Note : 6/10

L'arrivée de Hogarth apporte un nouveau souffle à la musique de Marillion : sa voix offre un panel plus ample que Fish ; par contre les compositions sont assez inégales.
Il y a du très bon : Season's end, easter, Hooks in you et puis des titre ennuyeux : Berlin, Holloway girl, The space.



Par ASG, le 30/09/2012 à 19:57. Note : 7/10

Seasons End comporte des merveilles: des passages dans King of Sunset Town, Easter, Seasons End, Berlin, et le magnifique The Space... mais aussi des ratés, notamment Hooks In You ou Uninvited Guest. Et d'autres qui peuvent passer plus inaperçus comme After Me ou saoulant à force comme Holloway Girl.
L'arrivée de Steve Hogarth c'est un changement de tonalité, apportant ses qualités de chanteur indiscutables mais aussi de claviériste, trop maniéré pour certains, vraiment canon pour certaines...C'est aussi un côté plus pop, plus "hits", des textes plus classiques écrits en partie par le parolier John Helmer qui vient en soutien d'un auteur qui n'a pas la plume littéraire de Fish (?)
On retrouve les qualités instrumentales du quartet historique et à l'approche de la fin de la décennie des eighties, on s'engage vers un son plus moderne aussi. Pour ma part, j'apprécie cette évolution.



Par Passpass, le 30/07/2012 à 12:10. Note : 8/10

Vicieux ces Marillion. Ils ont un nouveau chanteur et qu'est ce qu'ils font ? Ben il rentre après tout le monde et une attente interminable. Ah, ces gars savent ménager le suspens. Donc ce Steve Hogarth sera l'atraction de l'album.
Bon ben le gars envoi d'entré de jeu sur l'excellent morceau d'ouverture. Très bonne voix certe, mais + conventionelle que celle de Fish. On sent bien qu'il va faire merveille sur les balades avec son phrasé moins heurté, plus moelleux.
Un mot sur la (très belle) pochette qui montre bien que c'est la fin d'une époque. Alors le logo historique apparait une dernière fois, et on rêgle son compte à la pie, au bouffon, au chaméléon, et au clown.
Que dire, Easter est magnifique, Uninvated guest n'aurait pas dépareillé dans la gueule du Poisson et le morceau titre; un chef-d'oeuvre. Ce qui est marrant avec Holloway girl c'est que pour une fois, c'est le couplet qui emporte le morceau, le refrain quant à lui est bof, bof. Berlin se défend et After me est un véritable tour de force. Tout y est, intro cool, pont, explosion, solo, final dantesque comme ils savent les faire. Une petite bombe prog. Le tout en un peu + de 3 min. Hooks in you, je zappe et The space représente la fin typique et idéale pour un album de Marillion.
Alors quoi. Le chanteur assure, les morceaux sont très bon, et pourtant il manque un "je ne sais quoi" de cohérence. Ca manque de liant. Peut-être dû au fait qu'il n'y ait pas de morceaux qui s'enchainent. Donc pas une OEUVRE comme l'étaient les deux précédent, mais plutôt un excellent best of pour solde tout compte.



Par Mr a, le 22/09/2011 à 13:01. Note : 10/10

Alors là, c'est mon chouchou; et je ne me l'explique toujours pas. C'est l'album que j'ai certainement le plus écouté à sa parution mais aussi encore souvent aujourd'hui.
Les titres sont à mes yeux (à mes oreilles) indémodables et il y a une alchimie et une cohérence qui se dégagent de l'album qui seront rarement atteints par la suite.
Et puis "berlin" et "after me" sont parmi les meilleurs titres du groupe, bref, l'album parfait pour moi.



Par nat, le 10/01/2011 à 18:07. Note : 9/10

A la frontière entre les deux ères, composé aux heures les plus sombres du groupe, Seasons Ends aurait pu être un album de transition un peu bancal. Pour moi, c'est tout l'inverse. Il possède à la fois les qualités mélodiques des galettes précédentes, avec en plus cette bonne dose de mélancolie qui va dominer sur les albums suivants (HIE, Brave et AOS). Plus facile à aborder que Brave ou même Marbles, on se plonge facilement dedans sans jamais se lasser. C'est mon tout premier CD (c'était un signe!) et l'album de Marillion que j'ai sans doute le plus écouté et 20 ans après, j'accroche encore plus. Avec les années, mes titres préférés se sont déplacés: la galette a un beau potentiel! Pendant longtemps, je suis restée accrochée à ces belles balades légèrement teintées de folklore que sont Easter et After Me. Aujourd'hui, je m'incline devant la beauté mélancolique d'un Seasons End, Berlin et ses différents visages, tantôt douce avec ce beau passage au saxo, tantôt plus rock et révoltée, toujours sublime ou bien encore The Space avec en guise de bouquet final, un Steve Hogarth qui jette toute la puissance de ses cordes vocales sur "Everybody in the whole of the world": grandiose ! Le genre de refrain qui, une fois l'album terminé revient vous hanter comme un écho.
En résumé, un grand classique du groupe, plutôt facile et très attachant à recommander d'urgence à toute personne qui aimerait découvrir leur musique.



Par fishillion, le 24/09/2010 à 10:46. Note : 9/10

decue a la premiere ecoute a part hooks in you que j'adore encore mais a force je l'ai adorer je ne pouvais plus m'en passer j'adore



Par Caro, le 16/06/2010 à 20:12. Note : 6/10

Et oui, je sais, ma note va en faire hurler certains car cet album est considéré comme un classique (peut-on envisager un concert sans « Easter » ?), mais personnellement, je n’accroche pas plus que ça. C’est un des deux seuls albums (période H) que je ne mets pas spontanément dans la platine… Je reconnais pourtant que les morceaux sont bons. Mais ça manque d’émotion à mon sens et à mon goût. Premier album d’un H un peu mal à l’aise qui cherche sa place au sein du groupe… Des thèmes moins personnels que par la suite ; ça reste plus généraliste… Et forcément plus froid ! Mes titres préférés sur cet album sont « Berlin » et « The Space », très attirante dans sa version « enrobée ». Mention spéciale pour le bonus « The Release » qui booste très bien en live.



Par Laurent-TWF, le 13/06/2010 à 13:20. Note : 8/10

C'est l'album de la découverte, en 91. J'ai tout de suite accroché aussi bien à la musique qu'à la voix.
Mon morceau préféré de l'album et l'un de mes tout préférés de la discographie de Marillion, c'est The Space ! Je ne me suis toujours pas remis de la version du dernier soir du Marillion Weekend de 2007...
Et j'ai eu la chance de voir Berlin avec un vrai saxo (Ben Castle) à Oxford en 99, un grand souvenir...



Par TiCi, le 09/06/2010 à 17:47. Note : 9/10

Changement de chanteur. Marillion s'adoucit et perd en personnalité.
D'abord réfractaire, je ne peux finalement pas bouder mon plaisir : ce n'est peut-être plus Fish, mais c'est toujours de la bonne musique. Moins rock, plus prog; moins agressif et compliqué, en tout cas en apparence. Mais une sensation de profondeur...
Cet album m'a longtemps bercé tandis que j'apprenais mon métier, et tous mes camarades de formation en ont profité pendant plusieurs mois en TD. Je n'aurais pas pu faire ça avec les albums de Fish. Avec Hogarth, Marillion est devenu "accessible".
Pourtant le groupe a parallèlement sombré en terme de popularité. Je crois qu'il quittait sa niche, et que son ancien leader comptait plus que sa production pour bon nombre d'adeptes.
Season's end, pour moi n'a pas vieilli et recèle bon nombre de classiques. C'est un album homogène avec ses titres longs et planants, ses balades, et ses rocks. Donc rien à jeter. Si je devais sacrifier un titre, ce serait "Holloway girl". Et si je ne devais en garder qu'un, l'élu serait "The space".




Par chtimarillion, le 31/05/2010 à 11:23. Note : 8/10

l'arrivée de hogarth me faisait peur,comment succéder à fish?c'était impossible!hé bien non,dans un autre registre,la touche marillion était encore là
je n'ai jamais vu marillion avec fish,je les découvrais sur scène pour la 1ere fois avec hogarth sur cette tournée season end,et ce fut la claque!
album dans la même veine que les deux précédents







Paperlies Version 3.0 © 2004 - 2017 The Web France
473385 visiteurs - 12 visiteurs sur le site - 1 visiteur sur cette page.
Retour en haut de la page
 
  (vide)